09/12/2010

Nouveau stade à passer

 

300118467.jpg

 

Comme je me sens moins avec le moral à zéro,je viens un peu écrire car j'étais si mal que meme venir ici je n'en avais pas envie....cela à duré près de 2 semaines, un ras le bol total surement, une envie de ne plus rien faire, les jours se ressemblent tellement que cela en devient déprimant et c'est ce qui arriva....j'en étais arrivée à n'avoir qu'une seule envie, dormir encore et toujours....me lever juste pour etre près des enfants car avec la neige des derniers jours, ils sont restés à la maison car hors de question que je risque un accident avec ma voiture équipée seulement de pneu été et comme elle n'est pas encore finie d'etre payée,je l'aurais mal si jamais je faisais des bosses....les grands étant à la maison, je me levais souvent entre midi et 13h30, pour m'asseoir ensuite dans le divan le reste de la journée, la douleur étant trop forte que pour faire quoi que ce soit, lorsque un jour de répis m'était donné,j'en profitais avec ma fille pour faire le ménage....j'en étais a nouveau arrivée avec des idées noires, car à nouveau, à trop penser,je ne vois rien devant moi, rien de positif, sauf mes enfants et alors je m'accroche pour eux, mais c'est de plus en plus dur....de plus je me sens incomprise de mon ainé qui va avoir 17 ans car il ne se rend pas compte de ma situation et ne fait rien pour aider un peu, je sais que c'est l'age mais quand je vois Shelly qui va avoir 15 ans et Nolann bientot 7 ans, ils me sont d'une grande aide à la maison, surtout que je n'ai plus d'aide ménagère pour le moment, j'attend janvier pour faire une demande pour une nouvelle car ayant du acheté pas mal d'électroménager (à cause de l'humidité dans l'autre maison qui a endommagé mes anciens électros) j'ai cela à payer ce mois....je laissais vraiment tout aller, ne me souciant de très peu de chose, restant en pyjama toute la journée, meme l'envie de m'habillé n'y était plus....la semaine passée, vendredi,j'ai profité d'un peu de répis au niveau des chutes de neige pour aller faire les courses et les derniers achats de st nicolas avec ma fille, au bout de 3h, je n'en pouvais plus, la douleur étant tellement inssuportable,j'ai du m'asseoir une bonne heure avant de préparer le souper, c'est là que je vois que cela s'empire vraiment, 3h debout c'est devenu presque impossible, c'est dingue comme cela à changer en 5 ans, je me revois encore me levant chaque jour de la semaine à 6h et ne finissant journée dans la maison qu'a l'heure du couché vers 22h30, tellement j'étais encore speed malgré la douleur, là ce n'est meme plus envisageable une telle journée....c'est difficile, à chaque étape où il y a une évolution marquante, je passe toujours par le meme stade, celui de l'acceptation de la situation, stade où je me laisse aller,pleure et rage....et puis comme à chaque fois,je me reprend en main, trop battante que pour rester en létargie....le plus dure pendant cette phase d'acceptation, est que je suis tombée à court de patch de morphine,ce qui fait que de samedi à mercredi, je n'en ai plus mis et évidemment cela n'a fait qu'accentuer encore plus la douleur, le souffle coupé, blanche avec des cernes tellement je souffrais mais avec le temps pas possible de prendre la voiture et au final c'est mon ainé qui a pris le bus pour aller jusqu'a la pharmacie en rechercher hier....et comme cela est à chaque fois le cas,quand j'arrete un moment les effets secondaires sont revenus en  force, mal de tete, nausée et vomissement....grrrr c'est la dernière fois que cela m'arrive, je prendrai toujours mes dispositions pour en avoir assez à la maison....la nuit de mardi à mercredi à été atroce, comme cela est déjà arrivés quelques fois ces derniers mois, des contractures de tout le corps ont fait que j'ai été prise de spasme pendant 3h d'affilé dans mon lit, meme en prenant 4 anxiolithiques (choses que je ne prend jamais), il a fallu autant de temps avant que je sombre dans un sommeil profond, 3h où mes membres se contractaient et puis avaient des spasmes, de quoi devenir dingue!! Je déteste vraiment quand cela m'arrive car ce n'est pas douloureux mais extremement désagréable surtout quand on est fatigué....la nuit passée fut bien meilleure, après avoir congité comme chaque soir avant de m'endormir, je me suis rendue compte qu'il fallait que je me reprenne en main, pour moi et pour les enfants.....ce matin, enfin plutot fin de matinée car le petit dernier kaylan, à dormi avec moi et c'est réveillé à 11h30, je me suis levée, occupée de Kaylan et puis me suis pris un bon et long bain d'une heure, lavée les cheveux et en suis ressortie toute en forme, repartie à bloc pour affronter ce quotidien que me fait vivre cette santé :-)

22:11 Écrit par Angel Sweeteyes | Commentaires (3) |  Facebook