27/06/2011

Ah les hommes....

69191623_small.jpg

 

Voilà quelques jours que je me persuade qu'il serait bon que je vienne écrire un peu ici mais je me culpabilise à ne pas etre bien et je me dit, pas besoin d'écrire Véro, demain tu iras mieux et le lendemain c'est pareil, je pense que je veux me donner bonne conscience comme si tout allait bien alors que ce n'est pas le cas....c'est vrai que je ne suis pas très vigilante sur la prise de ces médicaments pour que le moral suivent mais j'en ai marre aussi de les prendre car c'est pas comme cela que je veux ma vie....et ce soir, je suis au lit et, là c'est un océan de sensation qui m'envahi, je n'arrive pas à tout gérer alors je viens d'aller chercher mon pc pour écrire, ma seule thérapie depuis maintenant bientot 6 ans....ca me rappele aussi que cela fera autant de temps que je suis seule, sauf une histoire de près d'un an qui s'est mal terminée à cause de la jalousie maladive de mon compagnon.....depuis je n'arrive plus à garder une relation plus de 15 jours, pourquoi?....j'ai eu un peu de tout, on m'a dit que c'était trop beau avec moi et que donc ca faisait peur, donc on me vire, ou lorsque j'affirme un peu plus mon caractère, c'est moi qui vire, ou alors y a tjs l'ex qui traine dans la tete, au début c'est idyllique puis on me dit que c'est trop à gérer pour eux soit parce qu'ils veulent retrourner avec l'ex, ou parce que divorce qui s'annonce, ou encore parce que l'ex couple vit tjs sous le meme toit, donc on me vire, et un autre cas, c'est le mieux c'est encore que le matin c'est parfait et le soir, c'est signal radio à jamais, d'où je conclu aussi que je suis virée lol j'en ris mais c'est dur à la longue de ne pas tomber sur un homme qui n'entre dans aucune de ces catégories....dans la majorité des cas où on me vire, on me dit que ce n'est pas de ma faute, que c'est pas moi, que c'est pas le moment, etc.... le baratin quoi....bon c'est sur que pour ceux que j'ai moi même viré, ils n'ont pas le meme discours, on me traitera surement des pires mots, logique, un homme n'aime pas qu'on le laisse, mais bon,je suis désolée aussi que ces messieurs qui se reconnaitront ne correspondent pas à mes attentes, dans le genre schyzo, taulard, mou, marrant comme une porte de prison, sans personnalité, mafieux,etc....c'est pas ce dont j'ai envie pour les enfants et moi! Mais ne me dites pas que vous etes tous ainsi? des déglingués du ciboulot, ou alors on m'a peut etre jeté un sort pour ne mettre sur ma route que des gens nombrilistes qui cherchent d'abord leur bonheur avant celui de l'autre, grrrr j'en ferais des ligne sur ce sujet tellement j'en ai vu des cas....et le romantisme là dedans? il est où? Enfin,je vais pas m'étaler là dessus sinon on en a pour la nuit lol

Ouf que ca fait du bien d'écrire,je devrais m'écouter plus souvent et coucher plus fréquemment mes états d'âmes, ca me fait le plus grand bien....faut que je me reprenne en main, surtout que mercredi j'ai vraiment agonisée pendant 15h d'affilé. Cela a commencé en pleine nuit, j'ai eu une pointe dans le dos et lorsque j'ai voulu me retournée, j'ai été prise de tordeur dans tout le coté droit, impossible de respirer tellement c'était horrible, à chaque respiration,je hurlais de mal et cela durant une quinzaine de secondes, ensuite je ne devais plus du tout bouger et respirer très faiblement, tellement j'avais des coups de poignards, meme parler doucement m'étais impossible, la douleur étant extrème.....il suffisait que je respire un rien plus fort et hop une nouvelle crise revenait....ma fille a mon chevet pour me soutenir dans la douleur, c'était horrible....le doc ne savait pas passé le matin et donc j'ai du supporter ces crises jusqu'a sa venue vers 15h, j'étais épuisée, il m'a fait piqure plus d'autres médocs encore, cela c'est calmé mais j'ai refait encore une très grosse crise au coucher vers 22h30, en voulant me mettre sur le coté droit....je ne veux plus jamais revivre cela tellement la douleur est inssupportable! Jeudi,je suis restée alitée, épuisée et ayant encore mal mais sans crise, enfin et depuis vendredi je ne me sens pas bien mentalement, tout cela me travaille, que se passe t'il encore dans mon corps? La compression est plus forte? Vais je avec ce genre de crise souvent? J'ai peur, tellement peur,que je me renferme sur moi-meme, j'ai honte, car je délaisse les enfants depuis ces qques jours, je reste couchée dans le fauteuil par peur de faire un mauvais mouvementet que cela recommence, pfff c'est pas facile, il faut que je me reprenne en main

La semaine prochaine je pars avec les enfants en camping en Hollande, ca va me faire du bien je pense, retrouver les enfants, faire des activités doucement, etre plus présente, ils en ont besoin, surtout que dans 3 jours c'est enfin les grandes vacances pour eux!

00:49 Écrit par Angel Sweeteyes | Commentaires (1) |  Facebook