16/08/2012

Douce folie

981914e4.jpg


Il y a des jours où rien ne va, où la douleur se fait trop forte …
Alors je m’accroche tant bien que mal.
Mais il serait tellement plus simple de s’abandonner à la douce folie qui m’envahit doucement.
Elle me tend les bras … m’attire de plus en plus … je la sens … elle est si proche … je sens son souffle qui effleure ma nuque dans les moments les plus sombres.
Je ne sais ce qui me retient encore, je voudrais tellement lâcher prise, me perdre dans ses bras si accueillants.
A quoi bon continuer, je m’empoisonne doucement …
Rester ici cela équivaut à me laisser mourir à petit feu.
La flamme qui m’habite s’éteint peu à peu …
Qu’il serait bon de te laisser m’emporter loin de ce monde, de cette vie …
Plus rien ne me retient ici.
Respirer n’est que douleur, ouvrir les yeux un véritable combat, avancer un déchirement.
A quoi bon tout ça, dans ce monde où rien ne vaut la peine de se battre.
Alors je ferme les yeux et oublie peu à peu …
Que j’ai envie de hurler, de m’enfuir, de disparaître à tout jamais, que rien ne va, que la douleur est plus forte que jamais, que ma tête va exploser.
Oublier pour enfin vivre …

19:13 Écrit par Angel Sweeteyes | Commentaires (1) |  Facebook

Commentaires

je pensse pareil, moi aussis vraiment plus rien me retient, le fait est que je te raconterai jamais ma vie, elle me devient de plus en plus inconnue .. voila @+

Écrit par : Memophis | 25/08/2012

Les commentaires sont fermés.